Ce mémorial a été créé en souvenir de Denise Bernard, de Corcondray , France. Elle est née le 7 Octobre 1928 et est décédée le 11 Avril 2006.
Les personnes qui l'ont aimée ont voulu créer ce mémorial en ligne pour raconter la personne unique qu'elle a été et honorer sa mémoire.

Maman était unique oui, une sainte, même si l'on dit toujours ça ou presque d'un personne que l'on aime et qui vous manque énormément. Née d'une maman qui lui ressemblait beaucoup, morte en couche, elle a vu le jour à Avignon, dans le Vaucluse. Son accent chantant ne s'est jamais déparaillé, jusqu'à son dernier souffle.

Elle aimait rire, s'amuser, profiter de la vie, savoir et connaître. Trapéziste, elle a vécu de bons et moins bons moments, mais une vie qui lui ressemblait. Ouvreuse dans les grands cinémas de la capitale elle a aussi fait par ce biais de la figuration dans de grands films, doublé Lolobrigida dans celui " Trapèze " avec Burt Lancaster, Tony Crutis en autres …Paris brûle-t-il, Cadet Rousselle …

Gentille, très belle femme, très attachante, la vie ne l'a pas gâtée pour autant, même si je pense elle n'a pas regrétté grand chose. Les hommes … enfin, n'en parlons pas, ils n'en valent nullement la peine, à part mon beau-père, le papa de ma soeur et de mon frère.

J'aurai dû faire plus pour elle, lui donner tout et même plus. Mais, la considérant comme immortelle ( en fait elle l'est ) j'ai toujours pensé, bêtement avoir le temps. Et puis, lorsque l'on a tout juste l'habitude de se dire que demain sera encore plus beau … enfin, je m'en veux tout de même. Mais on ne peut pas revenir sur un passé peu glorieux en ce sens. Dommage, sinon je rectifierais. Je suis responsable de ne pas l'avoir rendu plus heureuse. C'est tout.

Douce, aimant beaucoup les animaux, la nature, toutes les belles choses, sensible aussi, gentille et romantique elle me ressemble beaucoup. C'est une femme extraordinaire, une femme bien, je peux l'affirmer.

Je suis fier d'être son fils, de l'aimer encore plus chaque jour.

Je sais que l'endroit qui l'abrite, quel qu'il soit est un havre de paix et d'amour, ce ne peut être autrement,  car elle le mérite tellement. Sur la terre elle a connu le calvaire, des moments de bonheurs certes, mais pas la vie dont elle méritait. J'ai ma part de responsabilité. J'en suis conscient.

Alors, maman, bon vent et surtout reste vers nous, vient souvent nous voir, fait nous des signes, quels  qu'ils soient. On les reconnaîtra …

Je t'aime ma maman chérie et … on t'aime tous !

A BIENTÔT !

Faites connaître à votre famille et vos amis :
Ce mémorial a été mis en ligne par Guy Ruellot
   

Ils ont laissé un hommage :